Placements durables : l'or bleu

À l'occasion de la journée de la Terre (22 Avril 2021), Reflexe Patrimoine consacre ce mois à l'épargne durable de ses clients. Donner du sens à son épargne est à la base de notre action. On retrouve cet engagement au travers de notre gamme dédiée "Reflexe Vert". Mais c'est bel et bien à l'or Bleu que nous allons nous intéresser aujourd'hui.



En tant que ressource naturelle rare, l'eau est étroitement liée aux problématiques liées au développement durable. Son accessibilité, son traitement et son utilisation économe constituent des enjeux majeurs pour protéger la planète. D'ici à 2030, on estime que la demande mondiale en eau devrait croître de 40 %. Cette augmentation s'explique par la croissance démographique, sachant que la pénurie dans de nombreuses zones du globe existe déjà.


Vitale, l'eau est utilisée par toutes les entreprises de la planète et dans tous les secteurs d'activité (agriculture, industrie textile, santé). Promis à une croissance régulière et assurée, de nombreux fonds investissent aujourd'hui dans l'or bleu.



Une valeur "refuge"


Avec une volatilité réduite qui résiste bien aux évolutions en dents de scie de la conjoncture économique et aux crises boursières, l'eau apparait comme une valeur refuge. Bien que les performances passées ne préjugent pas de l'avenir, celles enregistrées ces cinq dernières années ont été dynamiques.


Cet univers est suffisamment vaste pour permettre aux fonds de construire des portefeuilles diversifiés. Il y a d'abord le secteur des services aux collectivités, qui permet à des sociétés spécialisées de fournir de l'eau potable aux populations avec, à la clé, l'entretien et la réparation des infrastructures hydrauliques. Dotée d'une bonne visibilité à long terme, cette activité devrait en plus bénéficier des effets des plans de relance partout dans le monde qui prévoient de booster les investissements dans les infrastructures.



Une valeur "technologique"


Dans la chaîne de valeur de l'eau, la catégorie des fournisseurs de pièces en tout genre (pompes, filtres, vannes, tuyaux) est également dynamique et bénéficie d'une activité récurrente. Phénomène récent : de nombreux acteurs se sont spécialisés dans le développement de solutions intelligentes destinées à réduire le gaspillage et à la consommation intelligente (capteurs, systèmes d'irrigation) et l'amélioration de la qualité de ce fluide.


C'est un domaine où les entreprises de la tech sont de plus en plus actives et de plus en plus nombreuses.


Source : rédaction Reflexe Patrimoine / lesechos.fr



8 vues0 commentaire