Placements durables : le guide des labels

Dernière mise à jour : avr. 3

À l'occasion de la journée de la Terre (22 Avril 2021), Reflexe Patrimoine consacre ce mois à l'épargne durable de ses clients. Donner du sens à son épargne est à la base de notre action. On retrouve cet engagement au travers de notre gamme dédiée "Reflexe Vert" mais également au travers de nos nombreuses autres solutions de placements labellisées. Mais justement, que signifient tous ces labels ? Découvrons ensemble 3 d'entre eux.



Le label "ISR"


Le plus connu des labels à ce jour, créé en 2016, ce label national distingue un placement répondant à une liste de critères en matière d'investissement socialement responsable (ISR) . Il est attribué sur demande à différents actifs (actions, obligations, FCP, Sicav, assurance-vie). Depuis le 23 octobre 2020, les placements immobiliers (SCPI, OPCI, Fonds d'investissement alternatif) bénéficient d'un label ISR adapté.


Le label "Greenfin"


Anciennement appelée « TECC » (transition énergétique et écologique pour le climat), cette distinction française existe sous cette dénomination depuis 2019. C'est une façon d'identifier les fonds investissant dans des entreprises dans le domaine de la transition énergétique et de l'écologie.


Pour être éligible, un fonds doit disposer en portefeuille d'une large majorité d'entreprises réalisant au moins la moitié de leur activité dans le but de lutter contre le réchauffement climatique. Ce label exige des reportings réguliers et la mise en place d'indicateurs (par exemple, émission de gaz à effet de serre) afin de mesurer les résultats du portefeuille et d'évaluer l'impact sur l'environnement.


Le label "Finansol"


Créé en 1997, ce label attribué par l'organisme Finansol permet de distinguer les produits d'épargne solidaire. La grille d'analyse est uniquement extra-financière. Ce label est entre autre attribué aux fonds dits « 90-10 » qui garantissent aux épargnants qu'ils contribuent au financement d'activités génératrices d'utilité sociale et environnementale.


Source : rédaction Reflexe Patrimoine / lesechos.fr





12 vues0 commentaire